Objectifs

Marginalisés jusqu’à récemment, les fans acquièrent aujourd’hui une nouvelle reconnaissance grâce à l’avènement des nouvelles technologies dans lesquelles ils voient un nouveau moyen d’exprimer leur passion et de se retrouver dans une même communauté. Cette légitimité permet d’analyser un public de médias et de mettre en évidence des médiations culturelles et communicationnelles. Ces analyses ont fait l’objet de recherches dans les Cultural Studies américaines qui considèrent le phénomène des fans comme l’ultime exemple d’un public actif et producteur, qui met en place des formes de résistance aux industries culturelles. Comme le souligne Jenkins, « les fans de médias sont des consommateurs qui produisent, des lecteurs qui écrivent et des spectateurs qui participent » (Jenkins, 2008 : 212).

Les fans représentent non seulement un exemple de créativité mais également de performance et d’engagement en ce qui concerne les pratiques sociales et culturelles. La réception n’est plus juste assimilée à une consommation d’un produit culturel mais aussi à un déplacement continu entre créativité, choix tactiques, engagement (et parfois, refus, cela va de soi), et construction identitaire. La culture fan est une culture de la participation à travers laquelle les fans explorent et questionnent les idéologies de la culture de masse, en se positionnant parfois à l’intérieur et parfois à l’extérieur de la logique culturelle du divertissement commercial.
Il est alors intéressant d’analyser ces récepteurs / producteurs dans le contexte actuel de mutations des environnements médiatiques et de l’avènement des nouvelles technologies.

Le GREF est un réseau pluridisciplinaire qui accueille des chercheurs français en sociologie, SIC ou encore études cinématographiques par exemple. Ce réseau poursuit un triple objectif :

  • Dans un premier temps, nous souhaitons rendre compte de la recherche française, et internationale, sur les étude de fans en proposant une veille sur les productions scientifiques, colloques, séminaires ou recherches ayant trait à ce sujet.
  • Dans un deuxième temps, le réseau est également un lieu de rencontre et d’échanges des chercheurs français travaillant sur des problématiques liées aux études de fans. Ce réseau permettra d’identifier des collègues pour monter des projets éditoriaux ou de recherche.
  • Dans un troisième temps, le Comité Scientifique est garant de la qualité scientifique des futures productions et échanges du réseau. Les membres du Comité sont tous spécialistes des études de fans qu’ils couplent avec une autre spécialité (gender, postcolonial studies, transmedia, analyse du discours) pour témoigner de la richesse française dans le domaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s