L’activisme des fans de Harry Potter

Parmi les activités de fans, l’activisme et l’engagement civique sont celles qui impliquent le plus les fandoms dans des actions sociales et politiques. Selon la définition de Henry Jenkins, l’activisme fan « fait référence à des formes d’engagement civique et à une participation politique qui émerge de la culture fan elle-même, souvent en réponse aux intérêts partagés des fans (…). J’entends par civique ces pratiques qui cherchent à améliorer la qualité de vie et à renforcer les liens sociaux à l’intérieur de la communauté, définie par des contraintes géographiques ou non » (Jenkins, 2012, Transformative Works and Cultures). La communauté de fans va donc permettre de faire émerger, à travers des discussions et des actions, des désirs communs de défendre des causes sociales, caritatives ou politiques. L’exemple le plus édifiant de cet activisme des fans est la création de la Harry Potter Alliance (HPA) par Andrew Slack. Cette alliance compte aujourd’hui 100 000 membres à travers le monde et se bat pour diverses causes du droit au mariage homosexuel à la lutte contre le virus du SIDA aux Etats-Unis mais également dans les pays sous-développés. Les membres de l’Alliance ont créé des partenariats avec Médecins dans Frontières, Free Press ou encore The Gay-Straight Alliance. La HPA préfère rediriger son énergie vers des problèmes réels en un mouvement que Andrew Slack (co-fondateur) a qualifié d’ « acupuncture culturelle ». L’acupuncture culturelle favorise une participation civique en s’inspirant des problèmes de la fiction pour résoudre des problèmes de la vie réelle.

Mélanie Bourdaa a discuté avec Paul de George, co-fondateur de la Harry Potter Alliance, pour mieux comprendre les enjeux de cette Alliance, l’implication des fans dans les actions et l’importance de l’usage des réseaux sociaux pour cette association.

 

  1. Vous avez commencé votre projet en tant que fan de Harry Potter. Pourquoi avez-vous voulu inclure les fans de The Hunger Games ensuite ?

Les communautés de fans contemporaines comportent beaucoup de crossovers et cela se vérifie dans les pratiques de nos membres. Les fans de Harry Potter sont aussi fans d’autres productions culturelles : The Hunger Games, Sherlock, Dr. Who et d’autres. Henry Jenkins a introduit la notion de fans nomades que nous trouvons tout à fait pertinent dans notre travail avec les communautés fans.

  1. Comment choisissez-vous vous les actions que vous menez et les causes que vous souhaitez défendre ?

Nous n’avons pas une méthodologie spécifique pour choisir nos actions. Certaines sont suggérées par les membres de l’Alliance eux-mêmes. Par exemple, un membre qui avait connaissance d’abus des droits de l’homme dans les plantations de cacao est venu nous voir car il était inquiet à propos des origines des barres chocolatées vendues par Warner Bros. pour promouvoir Harry Potter. Cela a conduit à la création de la campagne « Not in Harry’s Name ». Nous sondons nos membres et cela a permis de renforcer notre engagement en faveur du droit à l’éducation et des droits LGBTQ. Et parfois nos campagnes évoluent en parallèle de questions politiques et de société, comme ce fut le cas pour la campagne « Odds in our favor ». Les inégalités économiques sont rapidement devenues un sujet politique important pour nos membres et The Hunger Games est la production culturelle la plus pertinente pour aborder ce sujet.

  1. Comment utilisez-vous les médias sociaux et en quoi cela vous aide-t-il à faire circuler vos actions ?

Les médias sociaux sont au centre de nos actions et ils répondent à notre philosophie : aller à la rencontre des fans là où ils se trouvent. Nous avons utilisé la passion et l’enthousiasme que les fans ont pour ces histoires et les avons utilisées à des fins sociales et politiques. Bien entendu, nous rencontrons également les fans comme ils le souhaitent et cela signifie connaître leurs pratiques médiatiques et leur environnement numérique.

Les réseaux sociaux sont gratuits et cela est important pour une association à but non-lucratif avec un budget serré. Les médias sociaux peuvent également être utiles pour amplifier la portée d’une action parce que cela nous permet de toucher les réseaux des membres de l’Alliance, qui s’étendent souvent bien au delà des fans hard-cores engagés. Nous élaborons des actions pour qu’elles touchent les fans les plus fervents, mais des actions suffisamment intelligentes pour que les fans moins actifs les apprécient et participent.

  1. Comment mobilisez-vous les fans autour de vos actions ?

Je pense que les gens cherchent des opportunités pour faire la différence, pour améliorer leurs communautés et pour s’entre-aider. Nous souhaitons offrir cela mais aussi être un endroit qui célèbre la culture identitaire de chacun. Par conséquent, nous utilisons les histoires et la communication faite autour de ces histoires pour rassembler les fans autour de causes spécifique.

Beaucoup de personnes ont une idée fausse de la façon dont elles peuvent aider. Il y a des problèmes d’imagination dans les organisations à but non-lucratif et cela se traduit par une approche limitée du changement social dans laquelle les associations disent à leurs membres que la seule façon d’aider est de faire un don.

La Harry Potter Alliance n’est pas une association d’aide directe. Les services que nous fournissons ont trait à l’éducation, à la professionnalisation, et nous proposons des espaces d’échanges et d’actions pour apprendre aux jeunes à s’engager de façon civique. Notre programme « Chapters » (des filiales locales de la HP Alliance) en est peut-être le meilleur exemple. Nous avons un peu plus de 220 « Chapters » dans 20 pays sur les 5 continents. Les « Chapters » participent souvent à nos campagnes, mais ils fonctionnent également de façon autonome et font un travail extraordinaire dans leurs propres communautés. C’est là que nous voyons l’impact de notre organisation. Pas seulement à travers leurs actions, mais parce que les organisateurs de ces « Chapters » deviennent eux-mêmes leaders du changement social.

  1. Pourquoi avez-vous choisi de développer votre campagne « Odds in Our Favor » sur Tumblr ?

Nous avons identifié Tumblr comme le point nodal de ces communautés nomades de fans dont nous parlions plus tôt. Il existe d’autres fandoms plus anciens (Star Wars, Star Trek,…) et il se peut qu’ils interagissent sur d’autres plateformes et d’autres réseaux. Mais la plupart des activités quotidiennes des fandoms actuels – et cela concerne également des fandoms avec lesquels nous n’avons pas encore travaillé comme Game of Thrones par exemple – se passent sur Tumblr et sont ensuite partagées sur d’autres plateformes.

  1. Pensez-vous que les fans acquièrent du pouvoir grâce à ces actions politiques et sociales ?

Absolument. Un de nos rôles est de légitimer les fandoms. D’un point de vue extérieur, les fans peuvent paraître socialement effacés. Mais en réalité, c’est une communauté de personnes partageant les mêmes passions et le même enthousiasme. Donc quand vous avez la possibilité de proposer des projets motivants et faisant sens à cette communauté, cela permet d’exacerber le côté positif à la fois pour les membres de l’Alliance et pour le public en général.

Les recherches menées par Henry Jenkins ont montré que beaucoup des jeunes membres impliqués dans la HP Alliance n’étaient pas spécialement engagés politiquement et civiquement avant. Ils se servent des nouveaux médias de façon innovante, mais sont souvent à la marge des décisions et du processus politiques. Notre travail a aidé à créer une identité politique et civique pour ces jeunes membres qu’ils continueront à avoir pour le reste de leur vie.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s